Le nouveau PDG de Goldman Sachs est pour le moins qu'on puisse dire atypique! Banquier le jour et DJ le soir, saura-t-il aussi faire danser les bénéfices?
Goldman Sachs

Goldman Sachs, Une institution

Goldman Sachs (inscrite The Goldman Sachs Group, Inc. à la Bourse de New York), est une banque d’investissement créée en 1869 dont le siège social mondial est situé dans le quartier financier de Manhattan (Financial District), à New York. La société dispose de bureaux à travers le globe, dans les plus importantes places financières tels que Londres, Tokyo et Paris.

C’est grâce à sa fabrication de produits dérivés financiers lors de la crise des subprimes, ainsi que durant la crise de la dette grecque, que la Firme, telle qu’on la nomme parfois, a su se faire connaitre et se différencier d’autres établissements financiers.

Ses activités sont nombreuses, et sont divisées en cinq grands pôles : la banque d’investissement, les marchés de capitaux, l’investissement et les prêts, la gestion d’actifs et la recherche.

Goldman Sachs est également implique dans les capitaux des sociétés étrangères. L’établissement possède 25% des droits de vote d’Eurotunnel, 20% de la Banque industrielle et commerciale de Chine, et 12 % de l'assureur chinois Taikang..

Elle est propriétaire de la compagnie allemande Xella, et du leader mondial du « facility services » avec le groupe ISS.

Le groupe a investi 500 millions de dollars dans Facebook.

En 2015, elle met fin à 34 ans d’investissement dans les matières premières, notamment dans extraction de charbon en Colombie, en vendant Colombia Natural.

Quelque 32 000 employés travaillent à Goldman Sachs et celle-ci génère plus de 40 milliards de dollars de chiffre d'affaires par an.

Un nouveau PDG pour Goldman Sachs

Dix ans après la crise financière, la banque d'affaires cherche à conquérir les ménages en nommant mardi 17 juillet, comme nouveau PDG, le banquier et DJ David Solomon.

Celui-ci prendra ses fonctions le 1er octobre. Son prédécesseur, Lloyd Blankfein, , soixante-trois ans a la direction générale de l’établissement emblématique de Wall Street, quittera l'entreprise en fin d'année.

« Je suis honoré et ému d'avoir l'opportunité de diriger Goldman Sachs et j'apprécie la confiance que Lloyd Blankfein et le conseil d’administration ont placé en moi », a déclaré David Solomon, qui devient donc, à cinquante-six ans, le dixième patron dans l'histoire de Goldman Sachs.

David Solomon, un PDG atypique

Promu codirecteur délégué aux côtés de Harvey Schwartz en décembre 2016, David Solomon a su s'imposé pour devenir numéro 2 de la banque d'affaires en mars dernier et devenir le bras droit de Lloyd Blankfein. Une fois Lloyd Blankfein parti à la fin de l'année, David Solomon cumulera la fonction de directeur général avec celle de président.

Mais qui est cet homme, bientôt à la tête de l’une des institutions financières les plus influentes du monde ?

Dans le annees 80, il débute à Wall Street pour rentrer chez Goldman Sachs,en 1999 où il y fera toute sa carrière.

Banquier en journée, il se transforme en DJ à la nuit tombée sous le nom de DJ D-Sol, ou s’est fait une réputation dans le monde de la nuit.

L'artiste reconnu s'est déjà produit à Los Angeles, New York et aux Bahamas. Son compte Instagram, "djsolmusic", est suivi par près de 11 000 personnes. Une bonne publicité pour la banque d'investissement

Un CV atypique pour diriger l'un des empires de Wall Street.

Le modèle basé sur le trading qui déçoit, mais des performances en hausse

Le modèle axé sur le trading et le conseil qui faisait autrefois la notoriété de Goldman Sachs a tendance à s’essouffler selon les derniers résultats trimestriels de la banque.

Bien qu'en progression par rapport à l'an passé, les 3,57 milliards de dollars de recettes relatives à ces activités (soit une hausse de 17 % par rapport à 2017) n'ont déçu les investisseurs qui attendaient des revenus plutôt proches des 3,62 milliards de dollars.

Hormis ses revenus issus du trading, la cinquième banque américaine en termes d'actifs enregistre cependant des résultats trimestriels supérieurs à ses attentes.

Ainsi, son chiffre d’affaires au deuxième trimestre a augmenté de près de 19,2 % sur un an, ce qui le porte à 9,4 milliards de dollars et fait de ce deuxième trimestre, le meilleur que la banque ait connu depuis presque une décennie.

Une performance qui se jumèle avec un bénéfice net en hausse de 44 % par rapport à 2017, soit 2,35 milliards de dollars.

Cette performance, Goldman Sachs la doit surtout aux commissions perçues par ses banquiers lors d'opérations de conseil aux entreprises sur les fusions-acquisitions, les émissions obligataires ou encore les introductions en Bourse.

METTEZ TOUTES LES CHANCES DE VOTRE CÔTÉ

Apprenez à investir efficacement en suivant notre formation personnalisée

Découvrez notre formation en bénéficiant 1 heure de coaching gratuit par téléphone avec nos formateurs. Sans frais, sans engagement, contactez-nous